L'hymne est un chant patriotique associé aux cérémonies publiques. Considérant cela, comment un hymne qui date du 19eme siècle et qui retrace l'épopée de la révolution de 1789, peut- il susciter l’adhésion, transcender et émouvoir les français, aussi multiples soient-ils? [Flash back: la marseillaise est devenu un chant patriotique en 1795, puis en 1879, l'hymne national français). Composé en 1792 pour l'armée du Rhin par à un officier de génie (paraît-il), Claude Joseph Rouget de Lisle, en garnison à Strasbourg, il reçut le titre de "chant de guerre pour l'armée du Rhin", (mais) les fédérés marseillais l'ayant fait connaître les premiers à Paris, il prit cependant le nom de "Marseillaise".


Un hymne sert à fédérer toute une Nation, afin que le blanc, le noir, le jaune, l'arabe... qui sont également (c’est pour insister) français, se reconnaissent dans les paroles chantées.

Ce faisant, on décèle là un certain conservatisme, dans le sens où seuls les français Fnistes ( sympathisants du front national), et ceux qui s'estiment être français depuis longue date se reconnaissent dans cette hymne. (Et encore, cela est discutable).

                                                                             France_interrogation

Un hymne, chers politiciens, se doit de transcender toute considération temporelle et spatiale afin de créer la « communauté émotionnelle » si chère à Max Weber.

OR il est temporel, dans ce cas précis. Car il est le récit d'une révolution, d'un épiphénomène historique.

ET il est Spatial. Car il est question d'un lieu précis: Paris-Versailles, qui fait abstraction, au passage, des plantations de canne à sucre ( qui parsemaient) les différentes îles antillaises (Guadeloupe, Martinique,...). Et pour qui veut bien le croire, elles étaient hors du champs de cette révolution.


Ce qui est cynique, ironique, triste... je laisse votre imagination compléter cette  liste d'adjectifs, c'est qu'aujourd'hui beaucoup de sportifs ou autres personnalités qui peuvent être amenées à participer au chant "patriotique", sont totalement ignorants concernant  ces questions.


L'hymne Français est un récit d'UNE page de l'histoire française, alors qu'il devrait être un enchaînement de clins d'oeil, destinés à ce que chaque personne qui l'écoute ou le chante se  reconnaisse, et ait le sentiment d’une appartenance nationale, afin, comme le disait Durkheim, d’entretenir « l’effervescence collective ».

Moka