Il est le premier acteur noir à entrer à la comédie-Française.  Tout cela commence très tôt, il intègre l'Institut national des arts (Ina) de Bamako, on y enseigne la littérature, la sociologie, la peinture, les arts plastiques, l'artisanat...

Mais pour Bakary ce sera le théâtre. Notamment grâce à Phillipe Dauchez, professeur d'art dramatique venu de Paris, qui crée une nouvelle matière: le théâtre africain. Il l'initie aux textes d'Aimé Césaire et de Léopold Sédar Senghor.

Il décroche une bourse pour passer le concours d'entrée à l'école de théâtre de la rue Blanche, à Paris. Fin 2002, Marcel Bozonnet, ancien prof de Bakary à la rue Blanche, devenu entre-temps administrateur de la Comédie, l'appelle. Ils recherchent un comédien noir pour créer "Papa doit manger", de Marie N'diaye, au printemps 2003.

sangare

Cet acteur malien a surtout usé les planches. Côté cinéma il a été dans "Samba Traoré", d'Idrissa Ouedraogo, en 1992. Mais surtout , il passa à côté du rôle interprété par Isaach de Bankolé dans "Black mic mac" de Thomas Gilou. Heuresement que le rôle fût attribué à de Bankolé me diriez vous, car c'est vrai qu'il a été excellent.

Bakary Sangaré n'a pas vraiment joué dans des films, on pourrait en être désolé, mais cela pourrait ne pas tarder. Aussi pourquoi ne tente t-il pas de créer et de promouvoir le théâtre malien, et plus largement le théâtre et cinéma africain. Créer un partenariat par exemple avec ('INA)l'Institut National des Arts.

Le président malien Amadou Toumani Touré, serait peut-être ouvert à travailler sur un plan de développement des arts théâtrales et cinématographiques.

la Comédie-française est certes réputée, c'est une référence pour tout comédien. Mais Bakary Sangaré a besoin de se faire connaître chez les siens ,au Mali. Car fatalement, l'Afrique perd un comédien d'exception. Et cela reste fort regrettable.

Moka